POSTED BY modif-anlyz | Juil, 20, 2018 |

Pour coloniser leur espace et s’y développer, les moisissures libèrent dans l’atmosphère des quantités parfois importantes de spores. On retrouve ces spores tout au long de l’année, mais leur taux varie et dépend des conditions climatiques. En effet, leur libération est favorisée lorsque le temps est humide et chaud. À l’intérieur de nos maisons, les moisissures  se développent dans des pièces humides comme la salle de bain, la cave et la cuisine. L’inhalation de ces spores peut déclencher des allergies chez des personnes sensibilisées.

Les moisissures le plus souvent impliquées dans ces allergies sont Cladosporium et Alternaria. Leurs spores sont présentes toute l’année mais leur nombre augmente au cours de l’été. Les personnes allergiques sont victimes de rhinites allergiques qui regroupent plusieurs symptômes : écoulement nasal, démangeaison du nez et nez bouché, souvent accompagnés d’une conjonctivite.

Si vous pensez être allergique aux moisissures, vous pouvez vous rendre chez l’allergologue qui pratiquera des tests cutanés afin d’identifier quel type d’allergène est impliqué (pollen, moisissures, poils d’animaux, aliment…). Le plus souvent il dépose une série d’allergène sur votre avant-bras afin de provoquer une réaction (rougeur, démangeaison…). De plus, vous pouvez vous renseigner sur les concentrations de spores dans l’air de Cladosporium et d’Alternaria sur le site du Réseau National de Surveillance Aérobiologique (www.pollen.fr).

Si vous êtes victimes de symptômes similaires et/ou que vous avez repéré des moisissures dans votre logement, nous vous proposons une identification rapide et des solutions (prélèvement d’air avec l’Aquilon, prélèvement de surface avec un écouvillon ou un scotch) pour  réduire le risque d’exposition.

TAGS: